By Marjolaine

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Balade bucolique au jardin botanique

Situé en plein cœur de la ville, le jardin botanique de Singapour (Singapore Botanic Gardens) est le lieu de rendez-vous idéal des singapouriens pour organiser des promenades romantiques ou des activités en famille. Gratuit et ouvert toute l’année de 5h à minuit, il est également un endroit privilégié des coureurs de fond qui peuvent aisément s’y entrainer. 

Je vous conseille vivement de visiter le jardin botanique et prévoyez une casquette et de l’eau ! Organisez votre visite grâce à la carte officielle ci-dessous :

Carte du jardin botanique de Singapour
Frise de motif pour Singapour

1. L'histoire du jardin botanique

Tout commence en 1822, lorsque le fondateur du Singapour moderne, Sir Stamford Raffles, également un passionné de nature, développe le premier jardin botanique et expérimental à Fort Canning. Ce n’est qu’en 1859 que son projet de jardin national de Singapour a été réellement fondé et aménagé sur son site actuel de Tanglin.

En 1874, les jardins sont remis au gouvernement colonial britannique. 

En 1877, Murton y créé un jardin pour la conservation et la recherche de plantes à potentiel économique telles que le café, la canne à sucre et le caoutchouc de Parà. Un zoo voit également le jour entre 1875 et 1877. Il abritait environ 150 animaux mais il a du être fermé en 1905 en raison des coûts d’entretien trop élevés.

Sous la direction de Ridley, la collection de plantes s’élargie au fur et à mesure de ses expéditions. Il a à cœur d’y ajouter de nouvelles espèces provenant d’autres régions, dont notamment l’hybride d’orchidée connu sous le nom de Vanda Miss Joaquim et qui est devenue fleur nationale de Singapour en 1981.

En 1950, des singapouriens sont envoyés à l’étrangers afin d’y suivre une formation de botanistes et d’horticulteurs en vue du transfert de la direction des britanniques vers les locaux. 

En 1967, après l’indépendance de Singapour de 1965, l’ancien Premier ministre Lee Kuan Yew prévoit de transformer Singapour en « cité-jardin« . Le jardin botanique se voit alors confier une mission de plantation intensive afin de rendre la vie plus agréable aux citoyens par une végétation luxuriante et abondante.

En 1970, Chew Wee Lek prend la direction des jardins. Il sera suivi plus tard par Ng Siew Yin (1976-1988) en tant que commissaire adjoint de la division des parcs et des loisirs de l’époque. 

En 1972, les jardins ouvrent l’Ecole d’horticulture ornementale afin d’offrir aux fonctionnaires et aux étudiants une formation horticole théorique et pratique. Les jardins renforcent également leur attrait en tant que parc public et espace de loisirs, notamment avec le développement de nouvelles extensions telles que : un deuxième lac à Cluny road, un parc d’orchidées (National Orchid Garden), des maisons de plantes ornementales, un jardin solaire, un jardin japonais, une volière, ou encore, une cascade miniature.

En 2015, le jardin botanique de Singapour est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO et reçoit près de quatre millions de visiteurs.

2. Le jardin aujourd'hui

Le jardin botanique de Singapour est aujourd’hui divisé en trois espaces principaux :

Tanglin : où se trouve la partie patrimoniale des jardins, la porte principale, le lac des cygnes et de la colline célèbre pour son belvédère peint en blanc connu sous le nom de kiosque à musique, le musée du Patrimoine et les installations de recherche tels que l’herbarium, la bibliothèque de botanique et d’horticulture ainsi que le laboratoire de biotechnologie de sélection et de conservation des orchidées.

Kiosque à musique du jardin botanique de Singapour
Libellule rouge au jardin botanique de Singapour
Fleur blanche de nénuphar au jardin botanique de Singapour
Nénuphars au jardin botanique de Singapour
[Singapour] nénuphar mauve du jardin botanique de Singapour

Central : ceinture touristique des jardins qui possède de nombreuses attractions botaniques et horticoles telles que Palm Valley, Symphony Lake, Ginger Garden, Fragrant Garden, National Orchid Garden et la forêt tropicale et primaire (avec certains des arbres les plus anciens de l’île).

Le jardin des orchidées est le seul dont l’entrée est payant mais il le vaut largement ! Vous pourrez y admirer la splendeur de plus de 1 000 espèces de fleurs et de 2 000 hybrides exposés.

Orchidée du jardin botanique de Singapour
Orchidées au jardin botanique de Singapour
Oiseau au jardin botanique de Singapour

Bukit Timah : qui comprend le Jacob Ballas Children’s Garden, l’Eco Garden et l’Eco Lake où l’on peut examiner les herbes, les épices, les noix, les cultures de boissons, les arbres fruitiers et les plantes médicinales.

Frise de motif pour Singapour

Qu’avez-vous préféré visiter au jardin botanique de Singapour ? Partagez-nous votre expérience en commentaire !

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laissez un commentaire

Retrouvez les derniers articles

Koyasan
Carnet de voyage Japon
By Marjolaine

Koyasan, mont sacré du bouddhisme

Situé dans la préfecture de Wakayama et plus précisément dans la région montagneuse de la péninsule de Kii, Koyasan, ou Mont Koya, est considéré comme

Lire plus »
Photos du Mont Moiwa, Sapporo, Japon
Carnet de voyage Japon
By Marjolaine

Vue panoramique depuis le Mont Moiwa

Située dans la banlieue Sud-Est de Sapporo, à Hokkaido, la petite montagne boisée du Mont Moiwa offre une magnifique vue panoramique sur l’ensemble de la

Lire plus »
Lac de Narita-san
Carnet de voyage Japon
By Marjolaine

Promenade au parc de Narita-san

Souvent méconnu des voyageurs, le parc de Narita-san est un site culturel d’une rare beauté qui vous fera découvrir l’essence même du Japon. A ne

Lire plus »